Nicolas sarkozyNicolas Sarkozy a annoncé dimanche que les possibilités de construction de logements seraient augmentées de 30% sur tous les terrains constructibles afin de remédier à la pénurie de logements qui fait flamber les prix de l'immobilier.

Si je suis d'accord avec l'idée qu'il faut construire plus pour faire baisser les prix du logement je ne crois pas à la proposition de Nicolas Sarkozy.

Cette mesure ressemble fort à une fausse bonne idée.


A mon sens elle risque de se traduire par une augmentation des prix du foncier, produisant ainsi l'effet exactement inverse de celui qui est escompté. En effet, le prix d'un terrain est étroitement lié à la surface de construction que l'on peut y réaliser. En augmentant la constructibilité de 30% on augmente mécaniquement son prix dans les mêmes proportions. Cette mesure pourrait être catastrophique en Corse où les prix du foncier sont déjà très élevés dans certaines micro régions.

C'est l'inconvénient principal de cette proposition mais il y en a d'autres comme le déséquilibre qu'elle engendre en matière d'équipements. En effet, le dimensionnement des équipements publics (parkings, eau, assainissement,…) est lié au nombre de logements autorisés dans une zone donnée. Il n'est donc pas responsable d'augmenter la constructibilité sans prévoir l'augmentation proportionnelle des équipements publics.

On peut aussi s'interroger sur les questions esthétiques et environnementales. Ainsi par exemple, dans un quartier où la hauteur des immeubles est limitée à 6 niveaux on pourrait voir surgir de manière totalement aléatoire des immeubles de 8 étages sans cohérence aucune avec l'existant. Sans parler des problèmes que cela poserait dans les zones littorales comportant une constructibilité limitée par la loi.