Ange-Pierre Vivoni, maire de Sisco et président de l’association des maires de Haute-Corse, a fait l’objet d’une « visite » particulière à la fin de la semaine dernière. Deux hommes cagoulés et en treillis se sont introduits, de nuit, dans sa propriété et ont observé ce qui se passait à l’intérieur de la maison où l’élu dormait. C’est un voisin qui se serait aperçu de la présence des deux hommes qui seraient repartis tranquillement après s’être rendu compte qu’ils étaient observés. Quand l’on évoque en sa compagnie les faits, le maire de Sisco se contente de parler de « pression » et n’évoque jamais le mot de menace. D’ailleurs il n’a pas déposé plainte. Il n’en demeure pas moins que cet épisode nocturne interpelle. François Tatti, le président du Syvadec, qui inaugurait jeudi la recyclerie de Sisco, n’a pas manqué de l’évoquer. Pour apporter tout son soutien à Ange-Pierre Vivoni. Des propos partagés par Pierre Chaubon, président de la communauté des communes du Cap Corse…