Lors de la session exceptionnelle du 30 juin dernier, l'Assemblée de Corse a délibéré sur un rapport présenté par le Conseil Exécutif relatif à la politique du foncier et du logement. Un projet d'une grande qualité mais qui comportait l'étude de la mise en place d'un statut de résident ou de citoyen corse. Une mesure destinée à interdire l'accès à la propriété aux non-résidents ou non-citoyens corses pendant une période de 5 ou 10 ans.

Mesure qui répondait à une demande exprimée par Corsica Libera et Femu a Corsica mais qui n'aurait jamais du avoir sa place dans un projet porté par la Gauche. Et surtout elle n'aurait jamais du être imposée au groupe Gauche Républicaine qui avait annoncé à plusieurs reprises qu'il était hostile à ce type de mesures discriminatoires.  Après avoir tenté en vain d'obtenir un vote distinct nous avons, avec Aline Castellani et Marie Paule Houdemer, été contraints de voter contre l'ensemble du rapport.

Ecouter mon intervention à l'Assemblée de Corse le 30-06-2011 (12,5 mo)

J'aurais l'occasion de revenir prochainement sur ce sujet pour l'approfondir.