La liste d’union des dissidents de la gauche bastiaise, conduite par François Tatti et Emmanuelle de Gentili a tenu un meeting le 5 février dans le quartier populaire de Lupinu au sud de Bastia. La présentation du programme était à l’ordre du jour plus que la stratégie de 2e tour… 

Bastia, le 5 février 2014 © FTViastella

3 à 400 personnes étaient réunies à la salle polyvalente de Lupinu pour le meeting de la liste « Pour Bastia par Passion ». Critiques à l’égard de Jean Zuccarelli, les candidats dissidents de la gauche revendiquent le bilan d’Emile… pour le bon comme pour le mauvais et veulent faire mieux.

Ils ne disent rien, pour l’heure, sur leur stratégie précise au deuxième tour. Même si Emmanuelle de Gentili, soutenue par le vice président de l’assemblée de Corse qui prône une stratégie d’union gauche progressiste et nationalistes, évoque un large rassemblement après le 2e tour au delà des socialiste d’une partie des radicaux et d’EELV.

> Voir la vidéo sur le site de FR3 Corse Via Stella

S’unir au nationaliste Gilles Simeoni pour battre Jean Zuccarelli ?

Mais la ligne claire d’Emmanuelle de Gentili, ledear du PS, semble faire davantage débat au sein de la franche radicale de cette liste qui sera dévoilée très bientôt. Francois Tatti, qui rappelle ses valeurs républicaines, ne « fera pas une union à tout prix« .