Magnifique éloge de la ruralité

Voici un livre de photos qui montre les paysages de Corse comme ils sont, avec leur beauté ordinaire et magnifique.

Une Corse qu’aucun artiste n’avait osé revendiquer jusqu’ici.

Maddalena Rodriguez-Antoniotti l’impose avec une forme d’autorité, en ignorant superbement les incontournables paysages de cartes postales. Ici point de calanques de Piana, de falaises de Bonifacio ou de cimes enneigées du Paglia Orba.

Tout un ouvrage de vallées tranquilles, sans prétention, de plaines sereines et de collines cultivées avec, de temps à autre, quelques bêtes qui paissent.

Ne nous y trompons pas, c’est de la belle photographie. Les plans sont recherchés et la fragilité des compositions, tenues par des éléments presque négligeables, ne leur donne que plus de force.

Et ça marche. Chaque photo installe une connivence immédiate avec le lecteur l’obligeant à relire son univers quotidien. A s’attarder sur une banale clôture formée de palettes bancales ou une baignoire recyclée en abreuvoir ! En comprenant que ce sont autant de pierres blanches posées pour jalonner sa lecture.

J’aime cette Corse là et j’aime qu’on la montre !

C’est précisément celle de mon quotidien le plus proche, qui s’offre à moi sans me « couper le souffle », en se contentant de m’envahir sans effort. Celle que j’observe distraitement en roulant, l’esprit occupé à autre chose, et qui soudain me fait stopper et sortir de ma voiture, juste pour la regarder un moment.

Je sais que mon billet retarde un peu car l’ouvrage a été publié l’année dernière mais comme il n’est jamais trop tard pour bien faire…

Vous le trouverez dans toutes les bonnes librairies.

Corse, éloge de la ruralité, Maddalena Rodriguez-Antoniotti.
27 x 27 cm – 128 pages, 60 photos en quadrichromie
Légendes bilingues : corse / français

En guise de mise en bouche, vous pouvouvez consulter ce diaporama sur le site web de corse matin