Linguimondi En cette journée où toute la France à les yeux tournés vers le palais du Luxembourg, je reviens un instant sur la première édition de Linguimondi qui s'est tenue à Bastia ce weekend à l'initiative de la Collectivité Territoriale de Corse et de la ville de Bastia en marge de la journée européenne des langues.

Pour dire simplement qu'elle me semble avoir atteint ses objectifs.

Cette manifestation a permis d'affirmer l'intérêt politique porté par deux collectivités publiques majeures de l'île en faveur d'une question qui, trop longtemps, a été l’apanage de militants et d'une seule famille politique, la famille nationaliste. C'est un point positif qui a été souligné par tous, y compris par les nationalistes eux mêmes qui ont sans doute intégré les limites de l'excessive politisation de cette question.

Au delà de cet affichage positif, il faut noter l'intérêt suscité par ces journées et notamment par les deux matinées de conférences et débats. Ces échanges entre universitaires, chercheurs, professeurs, associations, élus et simples citoyens ont montré un réel besoin de dialogue et de réflexion. En mettant en évidence la nécessité d'approfondir nos connaissances respectives sur une question particulièrement complexe, en dépassant les postures.

En ce sens l'expérience est à renouveler sans attendre la date anniversaire, sous cette forme ou une autre, et en veillant à élargir l'auditoire et le cercle des intervenants.

Téléchargement Linguimondi