François Tatti - Inauguration de la recyclerie de saint Florent

François Tatti, président du Syvadec, Claudy Olmeta, maire de Saint-Florent et Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi, entouré des élus de Farinole, Barbaggio et Patrimonio ont inauguré mercredi matin, chemin du Mercurio, la recyclerie de Saint-Florent.
Photo www.corsenetinfos.fr

Mon allocution lors de l’inauguration de la recyclerie de Saint Florent

Je tiens à vous remercier, Monsieur le Maire, de nous accueillir aujourd’hui, dans votre ville, à Saint-Florent, pour inaugurer ensemble la 13ème recyclerie du territoire du SYVADEC.
Il était osé, il y a quelques années, en Corse, de parier sur la réussite de telles opérations, pourtant nous faisons ensemble aujourd’hui la démonstration que OUI, sur notre île, il est possible d’offrir à nos administrés les équipements de proximité et de qualité leur permettant d’améliorer leurs gestes de tri.

Nous savons tous, ici, partenaires, institutions, habitants, élus, l’impérieuse nécessité de continuer, en responsabilités, à œuvrer pour que les gestes quotidiens de tri ne soient plus des exceptions mais bien des habitudes.
En 40 ans, le poids de nos déchets ménagers a doublé. Quand on sait le temps pris pour les éliminer, parfois plusieurs centaines d’années, et les effets dévastateurs qui en découlent pour notre biosphère, nous ne pouvions pas rester inactifs.
Est-il besoin de rappeler ce propos, que l’on prête à Saint-Exupéry :

« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants »
En vous souciant, Monsieur le Maire, avec votre Conseil Municipal, et tous les élus de cette micro région, d’offrir à vos concitoyens les moyens matériels pour trier mieux, pour trier bien, pour trier plus, vous faites la démonstration qu’il existe sur notre territoire des élus soucieux de l’environnement, soucieux du tri, du recyclage et de l’élimination du maximum de nos déchets.
Soucieux donc d’emprunter modestement la terre à nos enfants…

Grâce à cet équipement, je le rappelle, c’est près de 75 % des déchets apportés dans cette recyclerie qui pourront être valorisés dans les différentes filières, réduisant ainsi, encore un peu plus, la part de déchet résiduel – le déchet ultime – arrivant dans nos centres d’enfouissement technique.
Le pari du SYVADEC, de tous les territoires qui le composent et qui l’animent, est en train de se réaliser : faire de la Corse un exemple sur le chemin de la collecte, de la valorisation et du recyclage du maximum de déchets, comme par exemple dans la filière des DEEE où la Corse est le leader européen !!!
Ce chemin est long, ardu, il demande acharnement, patience, pédagogie, mais l’enjeu est de taille, et notre responsabilité, nous élus, est grande face aux attentes de nos concitoyens.
Soyons donc encore plus qu’avant mobilisés pour réduire nos déchets, augmenter notre tri (ce qui n’est pas contradictoire !) étendre notre syndicat, pour mieux maîtriser les coûts, réduire l’impact environnemental, et transmettre aux générations futures une terre un peu ! moins abîmée !

Lire l’article de Corse Net Infos