En ma qualité de Conseiller Territorial je représente l'Assemblée de Corse au conseil d'administration de l’un des 4 établissements insulaires dans lequel sera expérimenté en 2010/2011 le programme national « Cours le matin, sport l'après-midi ».

J’ai voté contre cette expérimentation car je m’interroge sur la pertinence d’une mesure gouvernementale destinée à appliquer en France le modèle allemand au moment où nos voisins veulent l’abandonner au profit du modèle… français !

En dépit de certains aspects pédagogiques intéressants, ce qui me préoccupe c’est que l'État n'a absolument pas les moyens de mettre en œuvre une politique de ce type dans des conditions satisfaisantes.

D'ailleurs, le gouvernement en a t'il la volonté ? Comment croire en effet, que l’on souhaite assumer les
activités sportives de l’après midi quand actuellement, 1 seul professeur d'éducation physique et sportive est remplacé pour 3 qui partent à la retraite ? C’est comme cela que 4500 postes d’EPS ont été supprimés en cinq ans.

On peut redouter que les collectivités locales seront à nouveau mises à contribution pour assumer les frais d'animation de l'après midi et la construction des équipements sportifs supplémentaires qui seront nécessaires. N'oublions pas que les mairies sont déjà chargées de gérer le temps de l’enfant libéré par le soir dans le cadre des activités périscolaires, le mercredi et le samedi avec le passage à la semaine de 4 jours. 

Ce nouveau transfert financier aux collectivités locales ne ferait qu’accentuer les inégalités entre les territoires en fonction de leur richesse. Une éducation nationale à deux vitesses expose la Corse, qui est une région pauvre, rurale et mal équipée, et notre jeunesse à une nouvelle régression sur un service public essentiel.

Un service public, auquel je considère que l'on ne prête pas une attention suffisante en Corse, sans cela on n' accepterait pas, par exemple, de raccourcir l'année scolaire sans justification sérieuse. Je veux parler de la rentrée scolaire retardée (cette année elle se déroulera le 9 septembre, le 10 sept pour le primaire, au lieu du 2 septembre partout ailleurs) dont chacun sait qu'elle absolument pas compensée par un prolongement de l'enseignement en été car les enfants quittent en réalité aux même dates qu'auparavant.

consultez le site du ministère : http://www.education.gouv.fr/cid52813/experimentation-cours-le-matin-sport-l-apres-midi.html.